Daniel Thiery

Méailles

 

MEAILLES

 

Faisait partie du diocèse de Glandèves et de la viguerie d’Annot, aujourd’hui dans le canton d’Annot. Cette commune de 3274 hectares est située au nord d’Annot et du Fugeret sur les bords de la Vaire. La vallée est entourée de montagnes dépassant les 2000 mètres d’altitude. Trois grottes ont livré du matériel archéologique dont une présentant une occupation allant du Néolithique à l’époque romaine (CAG, n° 115, p. 290-291). Méailles apparaît au XIe siècle dans le cartulaire de Lérins sous le nom de Madalgas porté par Esmido, cité comme témoin lors d’une charte (CL, CCLXXXI, p. 287). Mezallia est ensuite citée au XIIIe siècle. Puis, les Pouillés nous font découvrir l’église paroissiale, ecclesia de Mealha en 1351, puis ecclesia de Medalha en 1376 (p. 262 et 265). Il semble que la titulature de l’église ait été à l’origine celle de Saint-Jacques, mais qu’ensuite on ait relégué celui-ci au rang de patron et adopté Notre-Dame comme titulaire. C’est sous le titre de la Visitation de la Sainte Vierge qu’elle est citée par Féraud (p. 296) et comme prieuré de Notre-Dame uni au chapitre cathédral par Abbayes et Prieurés (p. 174), enfin lors des visites pastorales du XIXe siècle, paroisse Notre-Dame. L’église du village présente une nef et une abside en cul-de-four d’époque romane, du XIIIe siècle (Collier, p. 116-117 et 172). Pour ce dernier, l’église est dédiée à saint Jacques, de même pour Atlas.

 

242. Chapelle Saint-Jacques

 

Il est probable que cette chapelle soit la paroisse d’origine. En effet, Jacques, comme on l’a vu, est soit patron, soit titulaire de la paroisse. D’autre part, le coutumier de 1835 révèle que le premier mai a lieu une procession à la chapelle St Jacques (2 V 73). Elle est citée lors des visites pastorales du XIXe siècle en compagnie de deux autres, Notre-Dame et Saint-Joseph. On n’y dit plus la messe mais elles sont en bon état. Elle figure sur Cassini à peu de distance au nord du village ainsi que sur les cartes modernes.

 

243. Chapelle Notre-Dame

 

Elle est citée en même temps que la précédente et est située par Cassini au sud du village, à l’opposé de celle de Saint-Jacques. Sommes-nous également en présence d’une église pré castrale ayant donné sa titulature à l’église paroissiale ?

 

244. Chapelle Saint-Joseph

 

C’est une chapelle rurale qui est citée régulièrement lors des visites pastorales à partir de 1858 jusqu’en 1908.

 

245. Chapelle Saint-Roch

 

Le 31 août 1513, une insinuation de l’évêché de Glandèves fait état de la constitution d’un florin de rente au principal de 10 au profit du titulaire de la chapelle de St-Roch fondée dans le territoire de Medalha (3 G 1). Soit cette chapelle a disparu, soit elle a changé de titulaire depuis cette date. Cette titulature correspond à un édifice élevé après les guerres et la peste des XIVe et XVe siècles, en protection contre ces fléaux, Roch étant le saint thérapeute particulièrement invoqué contre la peste. Il vécut au XIVe siècle et son culte se propagea immédiatement après sa mort.

 

Synthèse

 

Les processions effectuées par les paroissiens vers des chapelles rurales dont les titulaires sont soit le patron, soit le titulaire de la paroisse, invitent à les considérer comme des premières paroisses.

 

Voir site Dignois